Litha – Jour de Joie et d’Amour

La tradition

Litha est une fête païenne solaire, correspondante au solstice d’été, et s’oppose à Yule qui fête le solstice d’hiver en décembre. C’est le jour le plus long de l’année et le moment où les nuits recommencent à s’allonger.

Dans la tradition celte et païenne, les herbes et plantes cueillies lors de la nuit de Litha, ont acquis des pouvoirs et vertus thérapeutiques en ayant absorbé toute la force et la lumière du soleil à son zénith. Cette période serait propice à la magie telle que l’amour, la guérison, la protection.

Cette fête a été récupérée par le Christianisme sous la forme de fête de la Saint Jean. Elle annonce la gestation, la renaissance, et la fertilité qui donnera lieu aux moissons des mois d’été, marqués par la prochaine fête Lughnasad, dans la nuit du 31 juillet au 1er aout.

Litha, marque la saison des amours pour les animaux, de la pollinisation et des végétaux qui commencent doucement à émerger de la terre pour grandir et se déployer.

Une certaine nostalgie règne autour de la nuit de Litha, avec cette conscience instinctive de la mémoire collective que les nuits commencent à rallonger, et que la force du soleil décline.

Un rituel

Accueillez le lever du soleil, en versant quelques gouttes d’hydromel sur la Terre, en signe de gratitude pour tout ce que celle-ci vous fournit toute l’année.

Et si ce soir vous marchez accidentellement sur du millepertuis, la légende dit que vous pourrez vous retrouver au pays des fées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *